Manifestation d’indifférence

EN

 

Ce cortège léthargique, sans revendication, sans idéaux, sans dénonciation compose un mouvement critiquant notre contexte urbain contemporain fondé sur le flux. Cette manifestation se situe, en la caricaturant, à l’encontre de l’uniformisation massives des comportement, dans leur rationalisation et neutralité. La parade indifférente s’insère dans les mouvement quotidiens de la rue mais s’en dégage par sa rigueur : il s’agit de marcher à la même distance les uns des autre (2 mètres) et de conserver un faciès neutre.


Nancy, janvier et mai 2012 ;

Belfort, avril 2018 – dans le cadre de l’exposition «Ce qui nous tient, ce à quoi nous tenons» programmée par le théâtre du Granit – curateur : Mickaël Roy ;

Bordeaux, octobre 2018 – dans le cadre de la journée d’étude “Conflit(s) et espace(s)” programmée par les doctorants TELEM de l’université Bordeaux Montaigne.