Textes

“Manifestation d’indifférence” dans Art performance, manœuvre, coefficients de visibilité
Les presses du réel, 2019. Edité par Michel Collet et André Éric Létourneau.

Lien – Disponible sur le site Les presses du réel

“Des gestes sur l’écran aux gestes de rue. Citylights de Charlie Chaplin” – Multitudes 65. Hiver 2016 (édité en février 2017).
Lien – Disponible sur le site du Cairn 

“HIATUS” – Acte de recherche, 2014.
Lien-pdf

“Vice-versa” (à propos du prix Gianni Motti – reçu en mars 2014 lors du “Talking Head” organisé par la HEAD de Genève).
Lien- Disponible sur le site de Multitudes

“VENTRILOQUISM”– texte publié dans la revue Horsd’oeuvre n°41 – rédigé avec Paul Heintz (à propos du projet “Reconnaissance Vocale). p.4-5 
Lien-revue online

PROCHAINEMENT : 

Publication de la série des administrophones – aux éditions carton-pate / Contribution à l’édition “tickets à conserver ou à disséminer” à l’initiative de Jean-Claude Luttmann, Mathieu Tremblin & Syndicat Potentiel.

>>ENGLISH

– – –

« On peut citer les performances de Marianne Villière qui, telles les « expériences disruptives » de Garfinkel [2007, p.97-147 ; Pecqueux, 2012c], interrogent frontalement nos routines. Peut-on ne pas être saisi (ne pas réaliser une torsion sensorielle) en la voyant réaliser avec des complices une « file d’attente sans sens », face à un mur (Nancy, 2010 ; Besançon, 2011), ou quand elle diffuse des « rires de sitcom » dans le métro parisien (2011) ou dans une galerie d’art (2012) ? On comprend alors qu’une écologie de l’attention implique son économie, et inversement : ce sont bien les deux faces d’une même pièce qu’il faut prendre résolument à bras le corps. »

 Anthony Pecqueux, “Tordre l’attention. Ajustements perceptifs en situation.Partie : L’économie éthique et esthétique de l’attention”, L’économie de l’attention – Nouvel horizon du capitalisme ? Sous la direction d’Yves Citton, édition La Découverte, Paris, 2014. p.228

 

« Marianne Villière engage une réflexion très articulée sur la place de l’artiste dans la société, l’espace public, les processus de légitimation qui valident ou discréditent des pratiques relativement à différents systèmes de valeurs. Dans le prolongement des pratiques d’Andrea Fraser – mais en prenant le risque de sortir du champs de l’art – ou, peut-être plus proche d’elle, de Ben Kinmont, Marianne Villière engage un questionnement subtile sur l’instabilité et le caractère arbitraire des systèmes de valeurs de l’art et des systèmes culturels. »

Sébastien Pluot, Professeur d’histoire et théorie des arts ESBA TALM site d’Angers, Directeur de recherche Co-fondateur et directeur de Art by Translation Commissaire indépendant