Duo

Florian Rivière et Marianne Villière portent un élan de soutien à la biodiversité. Ils s’intéressent à ce qui se trouve déjà sur place et «font avec». Leur attention se porte sur les marges, les éléments oubliés ou fragilisés, voire les espèces menacées. Il s’agit de générer des poétiques concrètes, d’opérer des transformations en prise avec les territoires qu’ils explorent.

L’esthétique de leurs interventions est contextuelle, emprunte de mise en équilibre. Dans cette perspective, ils aménagent des expériences partagées via des objets, jeux, ateliers, installations, parcours,…

Graft / Greffe, écriture, 2020.

Nuit noire disparue, affiche, 2020. A4, annonce diffusée lors de la “nuit blanche” (événement culturel).

Dealers d’adventices, interventions devant les devantures, à la fermeture des fleuristes, 2020.